Une “machine” à fabriquer des champions

0

Vie des clubs/ Zang Milama Ruddy Athleticlub de Libreville

L’athlétisme gabonais, c’est indéniable, est au creux de vague. A l’agonie, sommes-nous tentés de dire. Sans véritable fédération, les compétitions domestiques sont quasi-inexistantes. Le découragement des athlètes est palpable. Mais dans cet univers morose, un ”petit club”, Zang Milama Ruddy Athleticlub, avec les moyens du bord, se bat pour ”fabriquer” des champions. Créé en 2015 par la sprinteuse gabonaise Ruddy Zang Milama, championne d’Afrique du 100 m , en juin 2012, à Porto-Novo, au Bénin, la ZMRathleticlub a déjà son premier champion, en la personne du sprinteur Guy Maganga Gorra, qui a récemment fait tomber le vieux record d’Antoine Boussombo sur 200 m, avec un chrono de 20.48. Quelle belle histoire ! La reconnaissance internationale est même déjà au rendez-vous. En effet, ce club vient de recevoir une invitation à prendre part au prochain meeting international de la ville de Yaoundé. S’agissant des performances des athlètes dudit club, un jeune homme, Wissy-Franck Hoye Yenda-Moukoula, 22 ans, étudiant en étude Ibérique et latino-américaines de l’université Omar-Bongo, vient, lui aussi de frapper un grand coup lors des derniers Jeux universitaires qui ont lieu au mois de mai dernier à Libreville. Il a en effet remporté la finale du 100 m avec un chrono de 11.11. Qui est-il ? Quelles sont ses ambitions ? Éléments de réponse.

Je suis Hoye Yenda Moukoula. J’ai 22 ans et suis étudiant en langues ibériques à l’université Omar-Bongo. L’athlétisme est une passion pour moi. Je l’ai dans le sang pour parler de façon triviale. Suis spécialiste du 100, 200 et 400 m. S’agissant de mes performances, au mois de mai dernier, je viens de remporter l’épreuve du 100 m avec un chrono de 11. 11, lors des Jeux universitaire, et ce malgré le mauvais état du terrain“, a-t-il indiqué.

Son parcours

En 2014, lors des jeux de l’Ogssu, j’ai été vice-champion sur 100 et 200 m. En 2016, j’ai été repéré par les dirigeants du club ZMR Athletic club. Ce fut ma première grande expérience. Avec ce club, j’ai rapidement progressé. En 2019 j’ai été champion sur 100 m et vice-champion sur 200m. L’année dernière, lors de la nuit des Sports, j’ai occupé la première place sur 100 et 200 m. Faute de compétitions au niveau domestique, nous sommes un peu comme des Lions enfermés”, a-t-il fait savoir.

Ses ambitions ?

Devenir athlète professionnel. Mais pour cette année, je vise les minimas, qualificatifs pour les Jeux africains. Et pour y arriver, nous allons prendre part, dans les toutes prochaines semaines au meeting de Yaoundé. A cet effet, le club a écrit à la mairie d’Akanda et au ministère des Sports pour notre possible mise en route. Nous attendons“, a-t-il conclu.

L’initiative de Ruddy Zang Milama, une fois encore, est à saluer dans la mesure où elle permet à nos meilleurs éléments de croire en eux, et pourquoi pas de monter aux États-Unis pour se former. Un projet qui tient particulièrement à cœur Zang Milama qui a déjà noué des contacts dans ce sens.

LEAVE A REPLY

S'il vous plaît ecrivez votre commentaire
S'il vous plaît entrer votre nom ici