Qui va régler les salaires des joueurs ?

0

Après le courrier de la Confédération africaine de football à la Fégafoot

Le secrétaire général adjoint de la CAF, chargé du  développement du football, Anthony Baffoe, a écrit le 12 juin dernier à  la Fégafoot. Dans cette correspondance dont nous avons obtenu copie (voir ci-dessous),  l’instance dirigeante du football continental ordonne  à  la fédération de lui faire parvenir au plus tard  le 20 juin prochain un plan d’actions  destiné  à régler définitivement    les arriérés de salaire des joueurs professionnels de D1 et D2.

Face à cette menace de la CAF, la  fédération a convoqué vendredi dernier les principaux acteurs du football gabonais que sont la LINAFP, l’Association des clubs professionnels de D1 et D2 et l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon. Selon nos informations, pour éviter les problèmes, la Fégafoot a refilé ”la patate chaude” à la Ligue qui, à son tour refile  le ”vilain  bébé” aux clubs.

 ” Au cours de la  réunion de vendredi, il a été décidé de ne  prendre en compte que les arriérés des saisons 2016-2017, et 2017-2018, soit 24 mois. Les clubs doivent apporter lundi prochain  les preuves des différents règlements déjà effectués durant cette période, et donner un chronogramme de règlement des montants dus. Ce sont ces éléments que la fédération va envoyer au Caire  pour éviter que nos deux représentants en campagne africaine, Mangasport et CMS ne soient disqualifiés’’, nous a confié une source proche du dossier.

Marché de dupes 

Le courrier de la CAF et la réunion organisée par la Fégafoot suscitent tout de même un certain nombre d’interrogations.

 était la CAF durant quatre ans lorsque nos footballeurs subissaient le diktat des clubs et de la LINAFP ? Qui a osé lever le petit doigt au Gabon pour dénoncer les mauvaises conditions de vie des footballeurs, si ce n’est  l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon ? Que faisait l’instance dirigeante du football gabonais  pendant ce temps ? Qui s’est battu pour dénoncer les salaires impayés de ces  joueurs ”affamés” par les clubs et la LINAFP, plongées dans des conflits d’intérêts inimaginables ?  N’est-ce pas encore l’ANFPG ? Quand l’actuel Bureau directeur de la Fégafoot   truquait  les élections pour se maintenir aux affaires,  était la CAF ? Qui va payer les salaires des joueurs ?

Connaissant l’environnement du football gabonais, nous ne voyons pas des clubs tels Adouma FC, Lozo sport, Stade Migoveen… faire un geste dans le sens du règlement de  leurs dettes. Seuls Mangasport et le CMS ont intérêt  à payer parce que engagés  en Coupes africaines.  Quand nous avons des dirigeants cupides et incompétents à  la tête de la Fégafoot, de la LINAFP et des clubs, voila les résultats.

LEAVE A REPLY

S'il vous plaît ecrivez votre commentaire
S'il vous plaît entrer votre nom ici