Qui se cache derrière l’affaire de l’avion des Panthères ?

0
Dans la tanière
Daniel Cousin inspectant le jet louer par le FNDS./Photo : Isport
 
Au  sortir de la rencontre Gabon-Soudan du Sud, comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations, de nombreux Gabonais avaient salué la victoire des Panthères, sans bavure, 3-0, certes face  à un  adversaire de moyen calibre…
Et puis, comme dans un mauvais conte de fée, il y a eu cette information savamment ventilée dans la nuit de vendredi à samedi  auprès des joueurs par  deux membres du staff  des Panthères, au sujet de l’aéronef censé transporter l’équipe   gabonaise, forte de 38 personnes. Selon une de nos sources,  ” très tard, dans la nuit de vendredi  à samedi, un membre de l’encadrement des Panthères m’a contacté au téléphone pour me dire que c’était chaud dans la tanière. A la question de savoir ce qu’il en etait exactement, mon interlocuteur  va m’informer qu’ils ont volontairement balancé une information  auprès des joueurs en leur disant que l’Administrateur du Fonds national de développement du sport, M. Igor avait loué   un petit avion de 40 places,  à  hélices, pour les transporter  à  destination de  Juba. Ce qui a mis le feu aux poudres !  Selon mon interlocuteur, le but visé etait de  révolter les joueurs afin qu’ils ne prennent pas cet avion,  et  faire porter l’entière  responsabilité au patron du fonds, avec les conséquences qui en découleraient  ”, nous a confié la source.
Un système de prédation bien huilé
Dans quel intérêt cette action a-t-elle été menée par ces deux compatriotes peu recommandables ?
” Depuis l’arrivée du nouvel administrateur du fonds , le torchon n’a cessé  de bruler entre  l’actuel Bureau fédéral et lui. En sourdine, ils sont furieux parce que ce dernier a mis un terme  au  système de siphonnage des fonds et de surfacturation mis en place par la fédération, avec la complicité de certains fonctionnaires du FNDS.  A titre d’exemple, lors de la rencontre des juniors, Gabon-Togo, la Fégafoot, dans ses états de besoins, exprimés au fonds , avait ”demandé des fonds” pour l’achat de  l’eau minéral pour un montant de près de  six millions de francs. Incroyable !  Facture tout naturellement rejetée par le patron du fonds. Pis, ils avaient apporté des factures de titres de transport  pour le déplacement des juniors au Bénin, d’un montant d’environ 40 millions de francs. Après vérification auprès de la compagnie aérienne concernée , le montant réel de la facture   était de l’ordre de 20 millions de francs. Depuis cette date, la guerre est ouverte. La fédération ne disposant plus de liquidité, il fallait trouver des voies et moyens pour contourner  la difficulté. D’où l’affaire de l’avion”, nous a confié  une autre source digne de foi.
 
Selon nos informations, alors que les tractations étaient en cours pour trouver une solution au problème posé ,  les deux membres du staff ont contacté  un certain M. Adamou, afin qu’il fasse des démarches pour la location d’un avion de type Boeing 737-300 de 140 places appartenant à Camerco, alors que cette compagnie a une représentation au Gabon, qui couvre une bonne partie de l’Afrique centrale. Montant de l’opération : 120 millions de francs.  Avec cette information, ils mettront la pression sur le ministre des Sports et les joueurs…
Au niveau du Fonds national de développement du sport, c’est l’incompréhension la plus totale. Interrogé sur cette affaire, l’administrateur du FNDS, Igor Simard n’a pas caché sa désolation face à cette situation.
  ” Pour faire voyager l’équipe dans des conditions de sécurité optimales, nous avons procédé à un appel d’offres auprès de trois compagnies. La meilleure offre nous est venue d’ Éthiopie  pour un avion de type Embraer ERJ 145 de 50 places, pour un montant d’environ 60 millions de nos francs. Quelques jours plus tard, on a parlé  d’un cercueil volant pour transporter la sélection gabonaise. C’est à cet effet que nous avons effectué ce dimanche  une visite à bord de cet aéronef, en compagnie de Daniel Cousin, du SG du ministère des sports…  Le but de la visite n’était nullement de mettre la pression sur l’encadrement  pour accepter  cet avion, mais de montrer la fiabilité de l’appareil. Et dans un souci permanent de bonne gestion, nous sommes dans l’obligation d’être regardant  dans la dépense, mais en faisant les choses correctement. Au finish, la Team, composée de 38 personnes, va embarquer ce lundi dans un avion de 140 places, spacieux, comme l’ont voulu les joueurs. Nous ne pouvons que souhaiter bonne chance a nos Panthères”.
 
A l’issue de cette visite,  devant témoins, Daniel Cousin a eu cet  entretien téléphonique avec le ministre des Sports.
 
” Pour  4h 30 de vol c’est largement suffisant. Mais après,   je comprends que les joueurs veulent plus de confort et être à l’aise”.
Voila une fédération budgétivore, sans résultats, ” sponsorisée” par l’État, qui passe tout son temps à  brasser de l’air et à ne rien faire, tout en se débinant à la moindre  secousse. Souvenez-vous de l’affaire Pierre Aubame ! N’a t-elle pas accusé   le ministère des Sports d’être à  l’origine de la situation ? Que peut-on espérer de cette  fédération, si ce n’est le pire pour nos sélections.

LEAVE A REPLY

S'il vous plaît ecrivez votre commentaire
S'il vous plaît entrer votre nom ici