Mes pronostics des 8es de finale de ce samedi 

0

La Chronique de Paul Kessany

France-Argentine : Le défi des incompris…

La France :

Après une qualification sans gloire, ni paillettes, les Bleus sont premiers de leur poule devant le Danemark. A la place de l’émotion et de l’imagination offensive, une équipe solide, capable de tenir le score, voire d’endormir l’adversaire, ou pire certaines fois, le public…c’est dire.

La France, assume désormais le fait de ne proposer aucune folie sur le terrain tant que ça passe sur le terrain ! C’est la version Atlético à la sauce Griezmann, que les Bleus devraient donc sortir pour ce match couperet…

L’Argentine :

Dans la droite ligne de leur laborieuse qualification pour la Russie, l’ Albiceleste ou du moins son ombre, a traversé ce premier tour comme une âme en peine. Tenue en échec par le caillou rocailleux Islandais (500 000 habitants), corrigée par la fluidité collective Croate, ils n’ont du leur qualification qu’à un but salvateur de Rojo à la 87ème minute, mais surtout d’une « volontaire » mauvaise appréciation de la VAR sur un penalty non accordé aux Nigérians.

L’inorganisation de l’équipe, et les trous béants entrevus en défense et au milieu, peuvent se révéler plus dangereuses, que les coups de butoirs français. Mais comme l’a déclaré Lemar, Messi reste Messi, donc prudence…

Les compositions probables :

France : Lloris, Pavard, Varane, Umtiti, Hernandez, Kanté, Pogba, Mbappé, Griezmann, Matuidi – Giroud.

Du Deschamps déjà vu, avec le retour des cadres dans un 4-4-2 classique. Un Milieu renforcé pour avoir la possession avec Pogba, Kanté et Matuidi. Mbappé-Griezmann en attaque, avec Giroud en point de fixation.

L’Argentine : Armani, Mercado, Otamendi, Rojo, Tagliafico, Enzo Perez, Mascherano, Banega – Di Maria, Messi, Higuain

Armani conserve sa place dans les buts, après l’intermède réussi contre le Nigeria. Disposition en 4-3-3 avec le trio de feu Di Maria, Messi, Higuain, les pas toujours inspirés. Des latéraux Tagliafico et Mercado, et la paire Rojo-Otamendi, très souvent au bord du précipice.

Mon pronostic : La solidité française étouffe la Grinta argentine…

Les Bleus font ce qu’ils savent faire le mieux ces derniers mois, tenir la baraque. La rigueur et la discipline imposée par Deschamps portent leur fruits, face à une Argentine dangereuse sur des raids solitaires ou peu coordonnés.

La friabilité des argentins, devrait laisser des espaces qui pourront se révéler fatal. Sampaoli, après avoir fait ses 3 changements, demande encore à Messi, qui il doit faire rentrer…

Mais pas de chance cette fois-ci, car tous ses potes sont déjà sur le terrain avec lui?

Attention à Griezmann, qui se loupe rarement dans les grandes occasions…

Uruguay-Portugal : Mais qui va bien pouvoir marquer

L’Uruguay :

Après 3 victoires probantes en phase de groupe, la Céleste a ressorti l’artillerie lourde : une défense de fer, un bloc équipe très compact et discipliné, avec un duo de buteurs (Cavani/Suarez) au réalisme redevenu chirurgical, au meilleur des moments.

L’Uruguay sera difficile à bouger. Il faudra donc être très réaliste pour parvenir à la vaincre…

Le Portugal :

Porté par un CR7 de gala (4 buts), les Lusitaniens ont arraché un match nul spectaculaire face au voisin espagnol (3-3), avant de renverser le Maroc (1-0), puis de concéder un triste nul contre l’Iran (1-1). Un parcours quelque peu similaire à l’Euro 2016, ou sans briller, ils avaient franchi les obstacles les uns après les autres, jusqu’au titre européen. Durs au mal et véritables combattants, tous les joueurs font des efforts les uns pour les autres.

Les Compositions probables :

Uruguay :

Muslera – Caceres, Coates, Godin, Laxalt – Torreira, Bentancur, Vecino, Nandez- Cavani, Suarez.

Du bon vieux Oscar Tabarez, qui ne changera difficilement sa disposition tactique traditionnelle (4-4-2), avec l’arrière garde Coates, Godin, Caceres, Laxalt, et le duo Cavani, Suarez en finition.

Le Portugal :

Rui Patricio – Cedric, Pepe, Fonte, Guerreiro – Carvalho, Moutinho, Joao Mario, Quaresma ou Bernardo Silva – Ronaldo, Guedes.

On ne change pas une formule qui gagne…c’est la devise de Fernando Santos, le sélectionneur portugais. Du 4-4-2, avec l’axe du mal,  « Cedric, Pepe, Fonte, Guerreiro », Carvalho, Moutinho, Joao Mario en milieux relayeurs, et la légende CR7 soutenu par Guedes.

Mon pronostic : une séance de tirs au but étouffante?

Dans ce 2ème 8ème de finale, l’Uruguay et le Portugal proposent le même football : très bons joueurs offensifs, rideau de fer défensif, et des joueurs qui pratiquent un jeu basé avant tout sur le combat.

Dans cette bataille de tous les instants, les défenses vont prendre le pas sur les attaques, sauf inspiration géniale ou prise en défaut sur un coup de pied arrêté.

Je mets un jeton sur une séance de tirs aux buts, avec  une victoire finale de l’Uruguay?

LEAVE A REPLY

S'il vous plaît ecrivez votre commentaire
S'il vous plaît entrer votre nom ici