Maganga Gorra Jettera-t-il l’éponge ?

1

A deux mois des prochains Jeux africains “Maroc-2019”

Il est actuellement le numéro 1 français sur 200m. Il a fait tomber y a quelques semaines le record du Gabon du 200m, vieux de 19 ans, avec un chrono de 20.48… Incontestablement, le sprinteur gabonais Guy Maganga Gorra est l’une des chances de médailles du Gabon lors des prochains Jeux africains qui se dérouleront au Maroc au mois d’août prochain. Comment se prépare-t-il dans la perspective de ce championnat ? Dans quel état d’esprit prépare-t-il ces Jeux ?
S’agissant de la préparation, je me trouve actuellement en France où je participe à plusieurs compétitions. Pour l’instant, j’ai déjà remporté trois courses finales. J’attends donc avec impatience le championnat national Élite qui aura lieu au mois de juillet. Lobjectif, tout naturellement sur 200m est de confirmer mon statut de numéro 1 français de la distance“, nous a-t-il confié.

Dans quel état d’esprit prépare-t-il ces jeux ?

Je suis bénéficiaire d’une bourse de l’Etat de sportif de haut niveau… Depuis le mois d’avril je n’ai plus reçu ma subvention. Et comme vous le savez, je m’entraîne aux États-Unis. Par conséquent, cela demande beaucoup de moyens. Cest celà être sportif de haut niveau. Malheureusement, faite de subvention, c’est extrêmement difficile. Y a plusieurs semaines de celà que j’ai écrit au ministère des Sports afin qu’il puisse me prendre en charge en France pour poursuivre ma préparation, dans l’attente de ma subvention. Le ministère a dit qu’il ne pouvait pas le faire. Jai donc écrit à mon club en France qui m’a envoyé de suite le billet au départ des États-Unis. Cest un peu dommage ! Mais je reste tout de même concentré sur mes objectifs malgré les difficultés “, a-t-il encore expliqué. Selon une autre source proche de l’athlète, “si la situation de sa subvention n’est pas réglée, Guy Maganga Gorra n’ira pas aux Jeux africains. Il n’y a pas de hasard dans le sport de haut niveau”. Gageons qu’avec l’arrivée du nouveau ministre des Sports, Franck Nguema, une solution sera très rapidement trouvée, sachant qu’il est pour l’heure le seul athlète à avoir décroché les minimas pour les Jeux africains trois mois avant le début de la compétition. Comme pour dire que le sport de haut niveau a un prix.

1 COMMENTAIRE

LEAVE A REPLY

S'il vous plaît ecrivez votre commentaire
S'il vous plaît entrer votre nom ici