Les assises sur le sport : Où en sommes-nous ?

0

Cinq mois après l’organisation des assises sur le sport

Le sport gabonais, c’est connu, est malade. Malade de ces dirigeants, en réalité corrompus, malade de son inorganisation, malade du manque de contrôle des fonds injectés par l’Etat pour le développement du sport au Gabon. Pis, malade du désintéressement d’une partie du public à la chose sportive. Car, ce public , en réalité ne comprend toujours pas pourquoi le Gabon , qui abrite l’une des plus belles courses cyclistes sur le continent, la Tropicale Amissa Bongo , n’arrive pas à développer cette discipline au niveau domestique. Les Gabonais ne comprennent pas aussi pourquoi l’athlétisme est toujours dans le coma malgré les différents Marathons organisés dans le pays. Ils ne comprennent pas encore pourquoi, malgré les milliards de francs injectés dans l’organisation du championnat professionnel, de football, le Gabon demeure le seul pays en Afrique dont le championnat est en jachère depuis bientôt une saison sportive… Face à cette situation, les autorités sportives et gouvernementales ont organisé, du 10 au 14 août 2018, au Nord de Libreville, les assises consacrées au sport. Le but de cette rencontre, en réalité entre amis, était de trouver des solutions aux problèmes qui minent le sport gabonais. .. Cinq mois après cette réunion, plus personne n’en parle. Le sport local est toujours moribond, les acteurs, toujours les mêmes. Les résolutions et autres recommandations prises à l’issue desdites assises ont été rangées, comme d’habitude, dans les armoires et placards. Pendant ce temps, le sport gabonais continue de couler progressivement dans l’indifférence quasi-générale .. Même les infrastructures sportives issues des deux CAN sont entrain de mourir. Question : où en sommes-nous avec les résolutions du Cap Esterias ?

LEAVE A REPLY

S'il vous plaît ecrivez votre commentaire
S'il vous plaît entrer votre nom ici