Les  4 vérités de “Capello”

0
Après les révélations  de Shiva Star Nzigou
Coach Assoume Eyi/Photo : DR
Les récentes révélations de l’ancien international  gabonais Shiva Star Nzigou ont provoqué une véritable onde de choc au Gabon.  En effet, depuis quelques jours,  les réseaux sociaux  se sont emparés de cette affaire en pointant un  doigt accusateur en direction du coach Assoume Eyi dit ”Capello, accusé à raison ou à tort, comme étant l’amant caché de l’ancien footballeur.  Vilipendé et dénigré  depuis plusieurs années par une partie de l’opinion domestique comme étant  le coach le plus ‘’homosexuel’’ de l’histoire du football gabonais, Assoumou Eyi dit ‘’Capello’’  sort, pour la première fois de son mutisme.  En exclusivité sur Isport, l’un des coachs de petites catégories  le plus talentueux de sa génération  donne son avis sur la “sortie de route” de son poulain, Shiva Star Nzigou, qu’il a coaché en 1993 à Orambaka.  Attachez vos ceintures  !
 
Entretien réalisé par la Rédaction
 

Isport :  Coach Assoume Eyi, Shiva Star Nzigou, un joueur que vous connaissez depuis plus de 25 ans  a fait des révélations fracassantes sur sa vie. Un commentaire ?

Assoumou Eyi :  Je félicite dans un premier temps le courage du jeune Shiva  qui a fait des confessions surprenantes devant une assemblée de fidèles de son église. Toutefois, je suis déçu du fait qu’il ne soit pas allé jusqu’au bout de sa confession. Pour moi, quand on se présente  devant le Seigneur, il faut dire toute la vérité, rien que la vérité afin d’être libéré d’un poids devenant trop pesant au fil des ans.  Pourquoi Shiva n’a-t-il pas cité les noms de ses bourreaux, de sa tante, de sa sœur avec qui il a entretenu des relations homosexuelles et incestueuses ? Il fallait qu’il aille jusqu’au bout de sa  confession pour quelle soit complète. A défaut, il fallait qu’il se taise à jamais.  Au finish,  le petit bout de ses confessions porte à confusion. Y a comme un goût d’inachevé.

Selon vous, qui sont les ”bourreaux” de Shiva ? 
En 1993, Shiva est arrivé à Orambaka. Il  a fait ses premiers pas dans ce club dont j’étais le coach.  Les relations avec son bourreau était connues de tous à Orambaka. Il n’écoutait personne sauf son bourreau.  Je me souviens lors du décès  de sa mère,  la dépouille est sortie un jeudi. Sur place, il y  avait le coach Dacosta et l’ancien président fédéral Engandzas. Vers 18h, Shiva est arrivé en compagnie de son bourreau en provenance de  Paris.  Il a ignoré tout le monde. Après avoir fait le tour du cercueil , son bourreau , qui réside à Ozangue,  et lui, ont repris dans même la nuit le vol pour la France.

Mais qui est-il ce bourreau ? 
Je vous ai donné des pistes à suivre.  Mieux, Yannick Larry , l’ami d’enfance de Shiva connait, comme tout le monde, qui est son bourreau. 

Les réseaux sociaux disent que vous êtes l’un des ”bourreaux” de Shiva 

Ce sont les gens de notre corporation qui véhiculent ce types d’informations. Pour ma part, je n’ai rien à me reprocher à ce sujet.  J’ai plusieurs ennemis dans le milieu du foot. Par conséquent, où sont les preuves qui me lient à ces choses ? Si ce ne sont des rumeurs qui sont véhiculées contre moi depuis plusieurs années. 

Y a tout de même pas de fumée sans feu !
J’ai déjà répondu à votre question. Ce sont des accusations sans preuves. Actuellement, je suis le coach le plus capé de ma génération.  J’ai plusieurs licences validées par la Caf. Ce qui me vaut des inimitiés. En 2017, j’étais pressenti pour prendre la sélection des U17. Malheureusement des personnes sont allées raconter partout que si je prenais cette sélection, j’allais “gaspiller” les enfants. Mais c’est faux, entièrement faux … Les gens jugent “Capello” sans le connaître. Ceux qui me connaissent ont une autre idée de moi. En réalité, je ne suis pas le  monstre décrié tous les jours dans les réseaux sociaux et les chaumières. mais un homme passionné de foot.

Votre mot de fin

Je ne suis, et n’a jamais été l’amant de Shiva

LEAVE A REPLY

S'il vous plaît ecrivez votre commentaire
S'il vous plaît entrer votre nom ici