Le “canapé magique” de Viviane Asseyi

4

Après la publication des 23 Bleues pour le Mondial “France 2019”

Rodrigue Asseyi, un père fier de sa fille./Photo : DR

En 1998, le 12 juin plus précisément, une jeune fille, dans un coin ”perdu” de la France, âgée de 5 ans, est tranquillement installée sur son fauteuil pour suivre la rencontre France-Afrique du Sud, comptant pour la première journée du Mondial “France 98″. A Marseille, le stade Velodrome a refusé du monde. 55000 spectateurs sont au ”chaud” pour galvaniser les Petit, Henry, Zidane, Thuram… En face , il y a les Bafana de Fish, Massinga, Moshoeu… Et au finish, une belle entame de compétition pour les Bleus. 3-0 score final. De son fauteuil, la jeune Viviane Asseyi jubile ! Elle est conquise par ce sport ”bizarre” où tout le monde court derrière un ballon, pour le même objectif : marquer le plus de buts… “Vivi” tombe donc amoureuse du foot et délaisse sa discipline de prédilection le tennis.

“À cet âge elle avait déjà des aptitudes pour le tennis”, nous a confié son géniteur, Rodrigue Asseyi, l’une des plus belles voix de la radio panafricaine Africa No 1 dans les années. …

Malheureusement ou heureusement, c’est selon, le foot est passé par là. Viviane va donc s’engager à fond. La native de Mont-Saint Aignant en Normandie va faire toutes ses classes et gravir les échelons au poste d’attaquant… Et puis, en 2009 elle pose ses valises dans l’Hérault où elle fait la connaissance d’un certain “Loulou”, en réalité Louis Nicollin, l’inamovible et légendaire président du club de Montpellier.

“Louis fut un second père pour Viviane. Il a été à son écoute, lui a appris les rouages du métier jusqu’à sa mort. C’est après celà quelle a rejoint Marseille puis Bordeaux en 2018”, nous a encore confié Rodrigue Asseyi, fier de sa fille…

Et puis, ce jeudi, Corine Diacre, la selectionneuse de l’équipe de France rend publique la liste des 23 Bleues qui prendront part au Mondial, du 7 juin au 7 juillet 2019 en France.

Chez les Asseyi, la tension est à son comble. Viviane , 21 ans plus tard, une fois encore, est installée sur un autre fauteuil. À ses côtés, sa mère, Sidonie qui prie Dieu, le tout puissant, pour que sa fille soit retenue. 6000 km plus loin, Papa Asseyi ne tient plus devant son poste téléviseur. Le petit caniche de Viviane attend lui aussi cet instant, mais avec inquiétude. Car les chiens aiment aussi le foot. Il a toutes les raisons du monde de craindre . Car, sa maîtresse a une adversaire de taille en la personne de la redoutable Marie-Antoinette Katoto, qui règne en maîtresse absolue sur le championnat de France de première division. 22 buts à elle seule. Toute une histoire! Les secondes s’égrènent, le caniche transpire, Viviane est sereine, comme si elle avait déjà l’info. Maman Asseyi ne tient plus sur son siège. .. Quelques minutes plus tard, c’est la délivrance. Viviane est appelée!

Rodrigue Asseyi, depuis Libreville jubile!

Je suis fier pour elle. C’est le résultat d’un travail bien fait et avec conviction. Le Gabon n’est pas représenté à ce Mondial, mais il y aura Viviane”, s’est -il félicité. 21 ans plus tard, la petite fille du ” canapé ” réalise son rêve. Celui de disputer et remporter le Mondial. Tous les Gabonais auront les yeux rivés du côté de la France pour soutenir “Vivi”. La petite est devenue grande !

4 COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY

S'il vous plaît ecrivez votre commentaire
S'il vous plaît entrer votre nom ici