Jim Allevinah…”Merci à Daniel Cousin”

0

Entretien exclusif avec l’attaquant gabonais de Clermont (L2).

Entretien réalisé par Éric Ndong

Il ya encore quelques mois, Jim Emilien Ngowet Allevinah, 24 ans, était un parfait inconnu au Gabon. Sa convocation en sélection, au mois de mars dernier, lors du décisif Burundi-Gabon, avait même provoqué l’ire d’une bonne partie du public sportif gabonais, qui pensait à tort où à raison que le choix de Daniel Cousin était hasardeux, voire même complaisant. Mais au fil des jours, avant l’expédition burundaise, l’homme a convaincu, au point d’être aligné d’entrée à Bujumbura. La suite est connue de tous… Après avoir été l’homme du match et buteur face aux Hirondelles, Jim, récemment vient de vivre un autre rêve, en signant avec le club de Clermont Foot 63 (L2). Comment a-t-il tapé dans l’oeil des dirigeants clermontois ? Comment passe-t-on de la 4e à la 2e division ? Sa convocation en sélection a-t-elle eu un impact sur sa carrière ? En exclusivité, Jim Allevinah répond sans détours aux questions de la Rédaction de Isport.

Isport : Jim, vous êtes désormais sociétaire du club de Clermont Foot 63 qui évolue en L2. Comment vous sentez-vous, vous l’ancien pensionnaire de Le Puy Foot 43 ?

Jim Allevinah : Je suis vraiment content et fier d’avoir signé à Clermont comme vous pouvez l’imaginer. C’est l’aboutissement d’un travail fait avec abnégation et amour. Très sincèrement je suis heureux de pouvoir évoluer cette saison en L2.

Comment les tractations se sont-elles déroulées avec les dirigeants clermontois ?

Ils m’ont supervisé pendant un bon moment. Puis ils ont approché mon agent, avant de conclure avec moi et mon ancien club.

Vos ambitions…

Je souhaite véritablement donner un coup de fouet à ma carrière. D’ici à deux saisons maximum il me faut jouer en L1.

Peut-on dire que votre convocation avec les Panthères à donner un coup d’accélérateur à votre carrière ?

C’est indéniable! Quand vous êtes international, il ya un autre regard porté sur vous. Effectivement ça été un point positif qui a poussé encore un peu plus le club de Clermont à me recruter, indépendamment du fait qu’il me suivait.

Méconnu du public sportif gabonais, vous avez tout de même été aligné par Daniel Cousin , au mois de mars dernier face au Burundi. N’étais-ce pas risqué, à la fois pour vous et le coach?

Pour ma part, je savais ce que javais à faire sur le terrain. Je m’étais préparé à fond pour ce match. Occasion pour moi ici de rendre un vibrant hommage au coach Cousin pour avoir misé sur un garçon, quasiment inconnu du public. Il a pris un risque incroyable en m’alignant d’entrée au Burundi. Par le truchement de Isport, je remercie Daniel Cousin de m’avoir donné ma chance.Encore merci à Daniel Cousin !

La fédération a choisi Patrice Neveu comme sélectionneur. Est-ce une bonne pioche ?

Il a l’avantage de parler Français, d’avoir une bonne connaissance du football africain, en plus d’être expérimenté. Maintenant c’est à l’oeuvre qu’il sera jugé, tout naturellement.

Votre mot de fin.

Je vais continuer d’aller de l’avant pour atteindre mes objectifs en club et en sélection. Le Gabon à une très bonne equipe. Car il est inconcevable d’avoir l’un des meilleurs buteur au monde en la personne de Pierre-Emerick Aubameyang et ne pas être capable de jouer les premiers rôles sur le continent. Ça va être, pour moi l’un des défis majeurs du nouveau coach.

LEAVE A REPLY

S'il vous plaît ecrivez votre commentaire
S'il vous plaît entrer votre nom ici