Guy Maganga Gorra : “Mon objectif est de passer pro”

1

Entretien exclusif avec le sprinteur gabonais

Entretien réalisé par la rédaction

C’est l’une des étoiles montantes de l’athlétisme gabonais. Guy Maganga Gorra, 25 ans, c’est de lui dont il s’agit, vient de réaliser, tout dernièrement aux États -Unis, les minimas sur 100 et 200m, qualificatifs pour les prochains Jeux africains qui auront lieu au mois d’août prochain au Maroc. Comment notre compatriote prépare -t-il cette échéance? Qu’elles sont ses ambitions à court, moyen et long terme ? Dans quelles conditions s’entraînent -ils aux États-unis? Réponses dans l’interview exclusive ci-dessous. Excellente lecture !

Isport : Guy Maganga Gorra. Vous avez récemment obtenu les minimas sur 100 et 200 m, qualificatifs pour les prochains Jeux africains. Parlez-nous un peu de cette belle aventure et de votre programme de préparation.

Merci déjà à Isport de m’accorder cet entretien. Celà dit, j’ai effectivement réalisé les minimas sur 100 et 200m pour les Jeux africains 2019 au Maroc. Pour ma part, ce n’est qu’une étape dans mon programme d’entraînement et de préparation. Car, me concernant, l’objectif était de réaliser les minimas le plus rapidement possible sans plus me préoccuper de cette donnée. La suite est tout naturellement la poursuite de mon programme d’entraînement. C’est un programme intensif basé sur la technique, le sprint et l’endurance. Il y a également beaucoup de musculation dans ma préparation.

Votre progression est indéniable. Jusqu’où ira Guy Maganga Gorra ?

Mes progrès sont manifestes grâce notamment à l’encadrement de ruddy Zang Milama et mon coach. Je suis arrivé aux États-unis pour travailler dans de meilleures conditions. D’où les résultats observés actuellement. Où ira Maganga Gorra ? Toujours aller plus loin ! Respecter les consignes du coach et le programme de préparation. Et le chrono tombera seul.

Dans trois mois il y a les Jeux africains. Avec vos chronos actuels, pensez-vous obtenir une breloque?

Mes chronos actuels ne sont pas définitifs. Je vais, au fil du temps les améliorer. Pour les Jeux africains, je compte répondre présent. Pas de pression à cet effet ! L’objectif pour moi aux Jeux, dans un premier temps, c’est déjà faire la finale. Après on avisera. Comme vous le savez, à cette étape tous les compteurs sont à zéro. Tout le monde peut gagner. La différence se fera au niveau du mental. Pour l’instant je ne pense pas aux Jeux. Je me concentre d’abord sur ma préparation aux Etats-unis et en France.

Et après le mois d’août ?

Après les Jeux africains, je dois particioer aux championnats du monde qui auront lieu au Qatar au mois de septembre prochain . Puis Il y aura les championnats d’Afrique et les Jeux olympiques de Tokyo 2020. Tout un programme, sachant que les minimas pour les Jeux olympiques ont été élevés. Pour Tokyo, je compte débuter ma préparation en octobre 2019.

Vos ambitions pour les JO…

Réaliser dans un premier temps les minimas pour les Jeux olympiques. Ensuite continuer à m’entraîner, toujours et toujours…

Le mot de fin.

Je tiens tout d’abord à remercier le ministre des Sports qui a pesé de tout son poids afin que le Fonds m’accorde une subvention pour venir m’entraîner et me préparer aux Etats-unis… En 7 mois, les résultats commencent à arriver. Mon objectif est de passer pro. Actuellement j’ai déjà le niveau mondial dans la mesure où je suis classé 2e au bilan français. Mais je sais que je peux faire encore mieux! Je remercie encore et toujours Ruddy Zang et le coach Franck Matamba pour les conseils et le soutient. Sans oublier le site Isport Gabon, le premier média à mettre en valeur mes performances alors que j’étais encore au Gabon. À Igor Simard, l’ancien patron du Fonds, qui a également crû en moi. L’athlétisme nécessite beaucoup de moyens. Je sais donc pouvoir compter sur l’appui des autorités pour hisser haut le drapeau de notre si beau pays le Gabon.

1 COMMENTAIRE

  1. Jolie interview. Toute fois, M. Maganga Gorra. Les minimas pour les JO sont fixés pour le 100m à 10.5. Votre record personnel est de 10.30. Vous avez encore du chemin avant Tokyo. Bonne chance à vous.

LEAVE A REPLY

S'il vous plaît ecrivez votre commentaire
S'il vous plaît entrer votre nom ici