Forbes: « Infantino veut-il disqualifier le Maroc? »

0

Le magazine américain Forbes a publié le 22 avril un article dans lequel il revient sur la visite de la Task Force de la FIFA au Maroc et les craintes du Comité de candidature du royaume quant aux « manigances » de l’instance suprême du football.

Forbes commence par rappeler le parcours des membres de la FIFA qui ont d’abord inspecté, entre le 12 et le 19 avril, les infrastructures de Mexico, Atlanta, Toronto et New York avant de se diriger vers le Maroc pour visiter celles de Marrakech, Tanger, Agadir, Casablanca et Tétouan.

« Pendant la visite de la Task Force au Maroc, les médias locaux n’ont pas tardé à exprimer leur inquiétude au sujet d’un éventuel complot du président de la FIFA Gianni Infantino pour disqualifier la candidature marocaine. Le site Morocco world news avait, en effet, souligné que ce dernier mettait les bâtons dans les roues du Maroc pour permettre aux Etats-Unis de remporter l’organisation du Mondial 2026. Une façon, selon le New York Times, de remercier le pays de l’oncle Sam pour lui avoir permis de battre le Bahreini Salman Ibn Ibrahim Al Khalifa et devenir ainsi président de la FIFA grâce, entre autres, au président de la fédération américaine de football à l’époque, Sunil Gulati », a confié Forbes, assurant que l’Italo-Suisse n’aurait jamais pris les rênes de l’instance sans l’aide des Américains.

Le magazine en rajoute une couche en rapportant, selon la chaîne de télévision américaine Bloomberg, que la FIFA recevrait plusieurs millions de dollars au cas où la candidature conjointe des Etats-Unis, du Canada et du Mexique remporte l’organisation du Mondial.

Forbes a également précisé que le Maroc s’était plaint du fait que la FIFA n’ait annoncé la visite de la Task Force que deux jours avant la date limite de soumission des cahiers des charges. En parallèle, il a rappelé les propos du site norvégien Josimar selon lesquels les membres de la FIFA étaient de connivence avec le président, les accusant d’impartialité.

Pourtant, souligne le magazine, la Task Force, après sa visite au Maroc, a exprimé son admiration par rapport à la qualité de la candidature du royaume. Elle a tout de même soulevé la non-conformité de certains gradins, promettant de revenir dans quelques jours pour trouver des solutions.

« Maintenant, ce serait un choc si la Task Force élimine le Maroc avant l’étape finale du vote. Qu’on se le dise, la candidature du Maroc est aussi forte que celles des pays qui ont organisé la compétition par le passé », a tranché Forbes.

Source : lesiteinfo.com

LEAVE A REPLY

S'il vous plaît ecrivez votre commentaire
S'il vous plaît entrer votre nom ici